Rue des Fours à Chaux

Anciennement « Rue d’Houdeng », le chemin conduisant au village de Thieu fut rebaptisé « rue des Fours à Chaux » lors de la fusion des communes.

Bien qu’il soit vraisemblable que la production de la chaux soit bien antérieure au 19ème siècle, c’est au début de ce siècle, peu après l’invasion française, que plusieurs fours à chaux virent le jour en divers endroits de la commune. Le premier four se trouvait en face de l’actuel monument George Price. C’est en séance du 25 novembre 1844 que la députation permanente du conseil provincial du Hainaut autorise,  le Sieur Vincent Renaud de Ville-sur-Haine à établir un four à chaux sur sa propriété sise en cette commune le long du chemin de Ville-sur-Haine à Thieu. En 1895, son fils, Pierre, construisit un nouveau four en la même rue et un autre troisième en 1906. Ce dernier four employait 5 personnes. Trois charrettes et deux chevaux étaient utilisés pour le transport.

La première guerre mondiale fut fatale à cette activité.

On prépare la chaux en cuisant la roche crétacée qui affleure en plusieurs endroits.